Ripage excessif : comment le régler au contrôle technique ?

Le ripage excessif est un défaut perceptible pendant la conduite d’une automobile. Il s’agit d’une déportation de la voiture sur la droite ou la gauche de la chaussée sans la moindre intervention du conducteur. Cela signifie qu’un défaut de parallélisme se situe au niveau des roues. Par conséquent, si le défaut de parallélisme, bien que léger, survient, il faut se rendre chez son garagiste rapidement avant de passer au contrôle technique, si celui-ci dépasse 10 mètres par kilomètre. En revanche, si le défaut est détecté au contrôle technique et qu’il ne dépasse pas ce seuil, il n’y aura pas de contre-visite. On vous explique tout sur ce phénomène technique qui touche les voitures avec le temps et pourquoi une réparation au plus vite devient indispensable.

Pourquoi parle-t-on de ripage excessif pour une voiture ?

Comme tout produit inventé par l’Homme, la mécanique d’un appareil s’use avec le temps. C’est le cas pour un véhicule dont les révisions annuelles sont nécessaires. Surtout lorsqu’elle avale les kilomètres. Il faut comprendre que la voiture présente des défauts au fur et à mesure qu’elle vieillit.

Il en va de même pour les roues et la notion de ripage excessif. En outre, on appelle celui-ci « la déportation de la voiture » vers la droite ou vers la gauche sans intervention humaine. S’il y a un ripage « naturel » du véhicule en fonction de l’orientation du sol et des conditions météorologiques, il s’avère que certaines limites existent. Notamment quand le conducteur maîtrise le volant bien droit et que la voiture amplifie un mouvement vers l’une ou l’autre extrémité de la route.

Le ripage excessif entraîne aussi une surconsommation d’essence inhabituelle. Si de telles contraintes sont détectées sur la voiture, il est urgent d’agir. Pour vous aider à identifier un ripage excessif sur celle-ci, il y a 5 facteurs à prendre en compte :

  • La voiture se déporte bien que le volant soit droit. Si les conditions météorologiques sont favorables et qu’elle se déporte de façon incontrôlée, c’est un ripage excessif ;

  • La dureté du volant pose problème. En outre, il se peut que dans les virages, le manque de maîtrise du volant pose un problème de conduite ;

  • Les pneus s’usent de façon uniforme et entraînent une perte d’adhérence ;

  • La consommation de la voiture augmente à cause de l’usure des pneus ;

  • L’équilibre de la voiture sur la route est affecté, vous avez du mal à la tenir dans son axe.

Le ripage excessif est-il un danger pour la voiture ?

Concrètement, ce problème très gênant n’est pas une bonne nouvelle pour la voiture. En effet, ce défaut concrétise un handicap au niveau des roues de la voiture. Les biellettes de direction sont affectées et d’autres pièces ont une usure plus rapide. Il faut dire que sur la roue, il n’y a pas que la commande de direction mais aussi tout le dispositif de frein. De plus, l’adhérence des pneus sur la route s’affaiblit avec le ripage excessif. Ainsi, il faut veiller à ne pas prolonger celui-ci sous peine d’endommager le véhicule selon plusieurs critères :

  • Les freins ont une efficacité moindre étant donné le déséquilibre qui se crée. De plus, l’usure des freins sera rapide étant donné la répétition de l’action du conducteur sur la pédale. Pour maintenir la voiture dans l’axe, il n’a pas le choix ;

  • Les amortisseurs ont du souci à se faire. Étant donné le ripage excessif, ils sont sollicités de façon inhabituelle ;

  • Les pneumatiques ont une durée de vie moins importante étant donné que leur rotation se démultiplie. De plus, il y a un risque de perte d’adhérence entre le pneu et la route sur le long terme ;

  • La consommation d’essence est liée à une perte aérodynamique de la voiture. En effet, en n’étant plus dans son axe, il y a une traversée du véhicule dans l’air qui est instable et qui demande un plus grand effort au moteur.

Le contrôle technique et le garagiste notifient et corrigent le ripage excessif

En général, le ripage excessif qui n’excède pas 10 mètres par kilomètre n’est pas inquiétant. Y compris si le contrôle technique détecte un défaut mineur à ce sujet. Cependant, il notifie tout de même le défaut de parallélisme pour engager les modifications essentielles.

Ce défaut au contrôle technique n’est pas majeur. Par conséquent, le conducteur retrouve sur son compte rendu technique les détails sur le défaut de parallélisme pour guider le garagiste. En outre, cette indication sera importante pour prendre rendez-vous avec son garagiste.

Et ce, pour engager les réparations. Si le défaut de parallélisme est constaté par le garagiste, il manipule les biellettes de direction de façon à corriger celui-ci. Le garagiste propose en général un forfait de réparation.

Le garagiste possède tout le matériel pour corriger ce défaut de parallélisme. Grâce à un banc, il corrige le parallélisme à l’aide de ses compétences. En outre, il applique un forfait car la réparation demande ½ heure. En corrigeant ce défaut, le garagiste amène toute sa technique au service du confort de la voiture.

Il est fortement conseillé de se rendre au plus vite chez son garagiste pour éviter que le problème ne progresse. En mettant tout en œuvre au plus tôt, le garagiste sera en mesure d’intervenir avec efficacité et à moindres frais.

Par ailleurs, le garagiste se permettra de contrôler l’ensemble du mécanisme des pneus : l’axe des roues, le mécanisme des freins, le contrôle des suspensions et des amortisseurs. En outre, il effectue un contrôle complet pour veiller à ce que le ripage excessif ne se reproduise pas dans le temps.

Le ripage plus difficile à réparer sur les véhicules de collection

Sur les voitures modernes, le ripage excessif représente un défaut très rapide à corriger. C’est pourquoi, il ne faut pas oublier de se rendre chez son garagiste dès constatation. Mais le ripage reste un problème pour les voitures de collection. En effet, les mécanismes de direction ont une configuration différente sur les modèles des années 60, 70 et 80. Pour les Français ayant une voiture de collection, la vigilance sera renforcée.

Plus d'articles

Medisynet espace personnel : consulter ses documents médicaux en ligne

Medisysnet est une entreprise spécialisée dans le développement de logiciels médicaux. Elle crée des solutions logicielles pour aider les professionnels de la santé à...

Pourquoi le voyant de batterie de ma voiture est allumé ?

Avoir un voyant qui s’allume sur le tableau de bord de son véhicule est rarement une bonne nouvelle. Si nous devions faire un classement,...

Site de rencontre : comment s’inscrire et se connecter sur Badoo ?

De nos jours, rencontrer son âme sœur peut se faire en ligne. Il y a d’ailleurs de grandes chances que ça soit le cas....

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire

Cacmds : comment accéder et gérer mes comptes en ligne ?

Le CACMDS – Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres propose une banque dans une région très dynamique. En effet, la Charente-Maritime est un poumon économique de...

Gramophone : l’histoire et les origines de cet instrument

Le gramophone est, de nos jours, un objet de collection très prisé. Il est, en effet, l’un des premiers qui a permis la diffusion...

Ripage excessif : comment le régler au contrôle technique ?

Le ripage excessif est un défaut perceptible pendant la conduite d’une automobile. Il s’agit d’une déportation de la voiture sur la droite ou la...

Quel est le rôle et le salaire d’un apporteur d’affaires en immobilier ?

Un apporteur d’affaires immobilier est un des acteurs clé d’un secteur qui est concerné par des lois très strictes. En effet, les professions de...

Cale-tête bébé pour siège auto : pourquoi et comment choisir ?

Vous voyagez beaucoup en voiture avec votre bébé ? Il est important de penser à son confort et à sa sécurité dans vos déplacements....